• Besoin d'explications !

    Aujourd'hui, je me suis enfin décidée. Il fallait que je sache pourquoi Mme Bjergsen s'intéressait et veillait sur moi de cette façon.

    Je me hâtais de trouver leur adresse sur internet et décida de m'y rendre sans prévenir. C'est une jeune femme au teint pâle comme sa maman qui vint m'ouvrir. Elle me précisa que sa mère avait été faire une course et qu'elle devrait revenir d'ici 5 petites minutes. J'en profitais alors pour faire connaissance avec la jeune fille, lorsque la porte de la maison claqua.

    ... : Je suis rentrée les filles ! Tout c'est bien... Vous ? Que faites-vous ici ?

    Moi : Bonjour Madame, pardonnez-moi de venir vous embêtez chez vous mais j'ai besoin de vous parler.

    Clara posa ses courses sur le comptoir, embrassa chacune de ses filles et les invita à aller jouer dehors.

    Clara : Installons-nous dans le canapé ! Que voulez-vous savoir ?

    Moi : Bien...Ce médaillon pourquoi moi ? Vous m'avez dit que je vous faisais penser à quelqu'un, mais qui ?

    Clara : Pourquoi toutes ces questions maintenant ?

    Moi : Parce que je ne sais pas qui je suis, je ne connais pas ma famille et j'ai besoin d'apprendre à me connaitre et cela commence par mes racines.

    Clara : Je...C'était ma sœur... Mais de toute façon nous avions coupé les ponts et puis je ne savais pas grand chose d'elle. Du jour au lendemain elle a tourné le dos à sa famille et on a plus eu de nouvelles.

    Moi : Votre sœur ?

    Clara : Oui vous me la rappelez, vos traits sont aussi fin que les siens. Elle rêvait d'être vigneronne et de reprendre l'entreprise de nos parents mais j'imagine qu'elle a trouvé mieux. Mentit-elle en omettant ce qu'elle savait vraiment par peur de trop en dire.

    Moi : Oh bien, j'ai cru que... Vous saviez si elle avait eu des enfants ?

    Clara : Aucune idée, je ne sais même pas si elle est vivante ou morte. Ecoutez, ce pendentif lui appartenait, je les reçu par courrier il y a quelques semaines et je n'ai pas su quoi en faire. Je pensais que vous le revendriez pas que vous le porteriez. Commença t-elle à s'énerver, cachant mal ce qui la tracassait.

    Moi : Pardonnez-moi je ne voulais pas vous froisser. Une dernière petite question, est-ce que vous auriez déjà vu un logo avec un W dorée quelque part ?

    Clara : Non pas du tout ! Répondit-elle alors que son regard indiquait l'étonnement. Partez maintenant, et cessait de remuer le passé. Vivait plutôt dans le présent.

    Elle continuait de mentir je le sentais, elle ne me disait pas tout. Est-ce qu'elle était jalouse de sa sœur ? Je suis sûr qu'elle n'avait pas complètement coupé les ponts et qu'elle savait ce qu'elle était devenue. Et ce W, c'est comme si elle savait de quoi je parle. J'avais soutiré très peu d'information, voir rien. Soudain une idée germa.

    Je décidais d'aller dans le jardin discrètement et j'interpella la fille adolescente de Clara.

    Moi : Dit, ma belle je parlais avec ta maman à l'instant et je me demandais ce collier que je porte, tu le connais ?

    ... : Oui, c'est le collier de ma tante Alena. Maman l'a reçu avec une lettre d'un certains W ou un truc comme ça.

    Moi sous le choc : Oh hé, tu te rappelles ce que disais la lettre ?

    ... : Oui que notre tante était décédé, maman pleurait et c'est la première fois que je la voyais dans cet état alors je suis pas prête d'oublier.

    Moi : Je suis désolée pour vous les filles. Je ne vous embête pas plus. Profitez bien de la piscine.

    Je partis, en priant pour que Clara ne m'est pas vu et que sa fille n'aille pas lui raconter ce qu'elle m'avait appris. Sachant que cette dernière m'avait mentit sur toute la ligne. Je décidais de me réfugier dans une crique peu connu des habitants de Windenburg, que j'avais découvert en me promenant et de m'allonger sur le sable en admirant le ciel pour réfléchir.

    Il n'y avait aucune raison que Clara me mente sur ce sujet, hors mis si j'étais concernée. Le prénom de la sœur de Clara raisonnait continuellement dans ma tête, il m'était familier. Je le trouvais beau.

    J'étais à la fois en colère contre Clara qui se voulait en apparence protectrice mais qui au final ne valait pas un clou et curieuse car je sentais que j'allais dans la bonne direction. Je décidais d'aller faire de l'escalade sur mon mur favoris. Les idées germeraient d'elle-même.

    Au bout de deux heures d'entrainement mon portable vibra. Oliver voulait se faire pardonner en m'invitant à son tour au restaurant. J'étais gênée mais nous devions mettre les choses au clair.

    J'acceptais non sans une certaine appréhension...

    Ps : J'ai troqué mon uniforme des années 60 pour celui des années 80, classe non ?


  • Commentaires

    1
    Dimanche 17 Septembre 2017 à 19:58

    Que de mystères en suspens! C'est clair cette Clara te cache des choses.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :